GRATITUDE A LA VIE

« Etre en vie est une bénédiction. C’est nous qui ne savons pas comment vivre avec amour, mais la vie est un état de grâce et un merveilleux présent .

Je me plains souvent que les gens ne me comprennent pas, qu’il n’y a pas beaucoup de monde qui s’intéresse à moi à part mes proches et un ou deux amis

Je rumine et fulmine souvent que la vie est dure et qu’il faut travailler fort pour gagner peu

Je me plains sans cesse de mes problèmes d’argent.

Je me mets souvent en victime de tout et de rien
Et pourtant ….

… Et pourtant si je fermais les yeux et qu’un instant j’imaginais…

….. Que tout à coup mes proches disparaissaient et que je ne les avais plus près de moi. Je pourrais alors sentir à quel point je les aime et qu’ils sont importants… à quel point je ne les voyais plus vivre alors qu’ils étaient si près de moi.. à quel point je trouvais leur présence comme « normale » ou comme « un dû » sans intérêt parce que répétitif…. Et maintenant que j’imagine les avoir perdus, je peux sentir tout le vide et la tristesse dont l’étendue n’a pas de nom….

…. Et pourtant si je fermais encore mes mes yeux et qu’un instant j’imaginai…

…..Que je perdais la vue et que je ne voyais plus rien. Je pourrais sentir à quel point j’ai de la chance d’avoir encore mes yeux alors que certains ont perdu la vue ou ne l’ont jamais eue….

…. Que je perdais l’usage de l’ouïe et que je devenais sourd à tout bruit, à toute vie… je pourrais toucher à quel point c’est merveilleux d’entendre, d’entendre la vie et sa manifestation sous toutes ses formes

…. Que je perdrais l’usage de mes jambes…. …. Je pourrais sentir la chance que j’ai de pouvoir encore me déplacer pour aller travailler, bouger dans ma maison, aller me promener, nager, courir ou faire du shopping avec des amis….

…. Que je perdais l’usage de mes mains et mes bras…. Je pourrais m’imaginer ne plus rien pouvoir toucher, faire, comme prendre ceux que j’aime dans mes bras, créer, bricoler, peindre, cuisiner, taper sur le clavier de l’ordinateur, sur les touches de mon mobile, conduire etc…….

…. Que je perdais le toit que j’avais, les deux ou trois repas par jour, l’électricité et l’eau….

Oui tout cela parait banal mais si je ne l’avais plus je m’apercevrais que j’étais milliardaire et que je ne le savais pas.

Et j’arrêterais de me plaindre encore et encore de ce que je n’ai pas au lieu de bénir et de célébrer, d’embellir et de chérir ce que j’ai. Tout ce que j’ai.

Parce que si je ne m’occupe plus de ce que j’ai déjà, si je n’en prend pas soin, si je prends ce que j’ai comme acquis et comme étant quelque chose sans intérêt et bien je finirais par tout perdre par faute de l’avoir alimenté

Gratitude à Ce qui Est là mains-tenant ❤ »

– Femme Sacrée Divina

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s